Accueil » Business plan : pourquoi ils ne servent plus à rien

Business plan : pourquoi ils ne servent plus à rien

Le business plan a été inventé pour une raison simple : les banquiers ne voulaient pas prêter d’argent à des entrepreneurs sans savoir ce qu’ils comptaient faire avec.

Les business plans servaient donc à démontrer aux banquiers que le projet était solide, et qu’il y avait une chance pour que l’entrepreneur rembourse son prêt.

Mais cette époque est révolue !

Aujourd’hui, les banques n’ont plus besoin de voir un business plan pour décider de prêter de l’argent. Et surtout, les entrepreneurs n’ont plus besoin d’emprunter de l’argent pour lancer un business !

Le business plan ne sert plus à rien car les marchés changent trop rapidement

Le business plan classique n'est pas la carte qui mène au succès espéré

Et ils n’ont d’ailleurs jamais été très prévisibles.

Les business plans sont une perte de temps car on passe son temps à essayer de prédire l’avenir, alors que personne ne le peut.

Il vaut donc mieux se concentrer sur le présent et l’action, plutôt que de passer son temps à écrire un business plan qui ne servira à rien.

Combien de business plans ont été écris ces dernières décénies?

Des dizaines, des centaines de milliers.

Et quel est le taux de survie des entreprises de plus de 5 ans sur les dernières décénies ?

3%

Trois. pour. cents. !

Même pour une demande de capital, le business plan ne sert plus à rien

Car les investisseurs et les banques préfèrent désormais miser sur des projets qui ont déjà fait leurs preuves (ce qui fait sens, si on se met à leur place !)

Vous lancez donc votre business sans business plan, en vous concentrant sur l’action et les résultats.

Attention, cela ne veut pas dire que vous n’avez pas besoin d’un plan !

Mais ce n’est certainement pas le business plan traditionnel que vous avez en tête.

Votre plan, c’est votre roadmap. C’est le document qui va vous permettre de définir où vous voulez aller, et comment y arriver.

Mais contrairement aux business plans traditionnels, votre roadmap est un document vivant, qui évolue en fonction des résultats que vous obtenez.

Pour ma part, la roadmap que j’utilise est expliquée en détail dans la formation « lancer un business », disponible ici :

https://cedricbeau.com/business-1000/

Pour vous aider, je vous détaillerai les différentes étapes étudiées dans la formation de façon succinte juste après :

Le business plan ne sert plus à rien car les entrepreneurs ont besoin de flexibilité pour réagir aux changements du marché

Et les business plans traditionnels n’offrent pas cette flexibilité.

De plus, les business plans prennent beaucoup de temps à écrire, alors que les entrepreneurs pourraient utiliser ce temps pour mettre en place leur business.

Concentrons nous donc sur l’action, avec notre roadmap :

L’étape 1 : avoir une idée de business

Comment trouver une idée de business à lancer ?

Vous pouvez trouver une dizaines de manière de générer des idées dans la formation, ou rechercher des informations pour vous aider sur la toile.

Je vous invite par exemple à lire cet article :

https://commentlancersonbusiness.com/comment-lancer-un-business-dobjets-personnalises/

Notez toutes les idées de business que vous pourrez avoir, il n’y a pas d’idées stupides, il faut faire travailler le « muscle à idées ».

Vous ne risquez rien à tout noter (au contraire!), parce qu’ensuite, vient l’étape du filtre :

L’étape 2 : filtrer les idées de business pour déceler celles qui ont une meilleure probabilité d’être rentables, et rapidement

Une fois que vous avez une liste d’idées, il va falloir faire un tri.

Les critères doivent être axés sur la rentabilité. Par exemple :

Est-ce que le produit s’adresse à une audience qui a facilement accès à de l’argent, et qui pourra facilement acquérir votre produit ?

Nous détaillons toute une série de critères de tri dans la formation, mais la plupart sont aussi du bon sens.

Autre exemple de filtre :

Est-il facile pour moi d’échanger avec les prospects?

Donnez un score à chacun des filtres pour chacune de vos idées, et commencez à tester le produit avec la probabilité de rentabilité la plus élevée en premier :

L’étape 3 : commencer à vendre le plus rapidement possible, pour VALIDER le business.

L’étape suivante peut être de faire une première version du business model, pour savoir comment votre business va fonctionner.

Une version minimum effective du produit, que nous évoquions dans un article précédent, est une excellente manière de valider un business, et de justifier un investissement supplémentaire en temps de votre part (mais pas encore en argent, nous nous concentrerons ensuite sur le marketing gratuit dans un premier temps).

D’autres méthodes pour vendre et valider rapidement sont expliquées dans la formation, mais la pré-vente d’une version minimum effective est de loin ma préférée.

Votre objectif, dans tous les cas, est de faire les premières ventes le plus rapidement possible.

Quand les premières ventes sont faites, le projet est en très bonne phase d’être validé et de devenir un business sérieux.

Il est alors temps d’attaquer le marketing et la publicité.

Mais attention, pas n’importe comment non plus là encore :

L’étape 4 : Attaquer le marketing gratuit dans un premier temps

Pour le payant, ça sera plus tard !

On peut être rentable et se dégager un premier salaire (ou se constituer un début de trésorerie) avec le marketing gratuit uniquement.

Le marketing est une des tâches les plus importantes quand on lance un business.

Si personne ne sait que votre business existe, vous n’aurez aucun client, et donc aucune vente !

Or, la plupart des business ne font pas assez de marketing, ou mal.

Le but du marketing est d’attirer l’attention sur votre business et vos produits/services.

Il existe une multitude de manière de faire du marketing, certaines plus efficaces que d’autres.

Dans la formation, nous avons sélectionné les plus efficaces pour vous, et nous vous montrons comment les mettre en place.

Le but est de faire connaître votre business à un maximum de personnes, pour générer un maximum de vente.

C’est en faisant cela que vous pourrez passer enfin à la dernière étape :

Celle qui consiste à investir dans le payant, une fois que vous avez dégagé suffisamment de trésorerie.

Le marketing payant permet d’accélérer un business qui marche déjà, et de générer plus rapidement des revenus.

Ne faites pas l’erreur de faire de la publicité payante dès le premier jour, qui serait un simple cache-misère pour générer des ventes, en détruisant totalement la rentabilité et les chances de survie à long terme du projet.

Ce marketing payant peut aussi être supporté par des investisseurs ou des banques.

Parce que désormais, vous avez un business rentable! Félicitations !

 

Votez pour cet article :
 [Nombre de votes : 1 - Note moyenne : 5]

2 réflexions sur “Business plan : pourquoi ils ne servent plus à rien”

  1. Ping : Comment savoir si vous êtes prêt ou non à lancer votre business ? - Comment Lancer Son Business

  2. Ping : Comment lancer un business à côté de son boulot ? Les étapes!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.