Accueil » Lancer son business aux US : les étapes à suivre

Lancer son business aux US : les étapes à suivre

Lancer son business aux US peut faire sens. Bien sûr, à faire seulement APRÈS avoir validé votre idée de business (avez-vous vu notre formation?). Vous devrez absolument suivre les étapes ci-dessous. Ces étapes sont essentielles pour réussir et éviter les erreurs qui pourraient couter cher.

Lancer un business aux US, les étapes drapeau américain

Détaillons tout ça :

1. Pourquoi ouvrir une société aux États-Unis ?

Il y a plusieurs raisons qui peuvent vous pousser à ouvrir une société aux États-Unis. En effet, c’est le pays du business par excellence et de nombreuses opportunités s’offrent à vous.

Les États-Unis sont également un pays où les investissements sont très intéressants. Il est aussi facile de trouver des financements.

Certains services sont d’ailleurs inventés et développés aux US, et y avoir sa société (même en vendant ailleurs dans le monde) vous permet d’avoir une longueur d’avance par rapport à vos concurrents. D’autant plus si vous êtes déjà sur un autre marché que les Etats Unis (je pense notamment au marché français).

Enfin, si vous souhaitez développer votre activité à l’international, les États-Unis sont le lieu idéal à bien des égards.

À lire aussi : Pourquoi MAINTENANT est le meilleur moment pour lancer votre business

2. Quelles sont les étapes pour lancer son business aux US ?

Pour créer une société aux États-Unis, il y a certaines étapes indispensables à suivre. Tout d’abord, vous devez choisir le type de société que vous voulez créer.

Il existe différents types de sociétés aux États-Unis. Les LLC (Limited Liability Company), les C Corporations, les S Corporations et les Partnerships.

Chacune d’entre elles a ses propres avantages et inconvénients. Il est donc important de bien les étudier avant de faire votre choix.

La LLC (Limited Liability Company)

C’est le type de société le plus courant aux États-Unis. C’est une société « pass through », ce qui signifie que les bénéfices et les pertes sont reportés directement sur les déclarations fiscales des associés.

La LLC est une entité juridique distincte de ses associés. Ce qui signifie que les associés ne sont pas personnellement responsables des dettes et engagements contractuels de la société.

La LLC est également relativement simple et peu coûteuse à créer et à gérer.

Les C Corporations

Les C Corporations sont des sociétés « classiques », comme on en voit souvent dans les films et les séries américaines. Les bénéfices de la société sont imposés à la société elle-même. Les associés ne sont pas personnellement responsables des dettes de la société.

Les C Corporations peuvent être très coûteuses à créer et à gérer. Notamment en raison des nombreuses formalités administratives et fiscales auxquelles elles doivent se soumettre.

Les S Corporations

Les S Corporations sont des sociétés « pass through », comme les LLC. Cela signifie que les bénéfices et les pertes sont reportés directement sur les déclarations fiscales des associés.

Les S Corporations ont cependant quelques avantages fiscaux par rapport aux LLC. En effet, les S Corporations peuvent bénéficier de certains crédits d’impôt et de déductions fiscales.

Les S Corporations sont cependant soumises à des règles très strictes en matière de nombre d’associés, de type d’activité et de répartition des bénéfices.

Les Partnerships

Les Partnerships sont des sociétés composées de deux associés au minimum. Il existe deux types de partnerships : les General Partnerships et les Limited Partnerships.

Les General Partnerships sont des sociétés « pass through ». Ce qui signifie que les bénéfices et les pertes sont reportés directement sur les déclarations fiscales des associés. Les associés de la General Partnership sont également personnellement responsables des dettes de la société.

Les Limited Partnerships sont composées d’un ou plusieurs « general partners » et d’un ou plusieurs « limited partners ». Les limited partners ne sont pas personnellement responsables des dettes de la société. Mais ils n’ont pas non plus le droit de participer aux décisions de gestion de la société.

Le choix du type de société que vous allez créer dépendra donc de vos objectifs et de votre activité. Il est important de bien étudier le sujet avant de se lancer, car c’est un choix qui peut avoir des conséquences importantes sur votre business.

Lancer son business aux US, c’est aussi des papiers, des papiers et de la paperasse…

Une fois que vous avez choisi le type de société, vous devez rédiger les statuts. Puis les soumettre au Bureau des corporations du Secretary of State dans l’État où vous souhaitez créer votre société.

Vous devez également déposer les documents nécessaires au Bureau du Comptroller et obtenir une licence d’activité auprès du Department of Business Regulation.

Et enfin, l’ouverture du compte en banque !

Enfin, il est important de créer un compte bancaire aux États-Unis pour votre société et de vous assurer que vous avez tous les documents nécessaires en règle.

3. Les coûts à prévoir pour lancer son business aux US

Ouvrir une société aux États-Unis n’est pas gratuit et il y a certains coûts à prévoir. Tout d’abord, il y a les frais de dossier qui sont généralement de l’ordre de 100 à 200 dollars.

Il faut également compter le coût de la création des statuts, qui est généralement de 500 à 1000 dollars. Enfin, il y a les frais de licence d’activité qui sont de 250 à 500 dollars.

Tous ces frais sont à prévoir lorsque vous créez votre société aux États-Unis.

En plus de ces frais, il y a également les coûts liés au fonctionnement de votre société : le loyer (ou la location d’une adresse), les salaires (le cas échéant), les impôts (ou taxes fixes annuelles en fonction des états)…

Il est donc important de bien calculer tous les coûts avant de se lancer et de ne pas oublier certains frais qui pourraient vous coûter cher ou au moins impacter votre trésorerie si ils arrivent comme des imprévus.

Pour conclure, si vous souhaitez lancer votre business aux États-Unis, suivez les étapes ci-dessus et n’oubliez pas de bien calculer tous les coûts avant de vous lancer.

Et encore une fois, l’étape de la création de la société ne doit venir que APRÈS avoir validé votre idée de business.

Pour cela, découvrez notre formation :

Découvrir la formation Lancer Son Business en cliquant ici

 

Votez pour cet article :
 [Nombre de votes : 1 - Note moyenne : 4]

1 réflexion sur “Lancer son business aux US : les étapes à suivre”

  1. Ping : eBay : Comment démarrer un business d'achat-revente - Comment Lancer Son Business

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.